FAQ

Vous trouverez sur cette page des réponses aux questions les plus fréquemment posées.

1. Si je consomme 100001 kWh/an, quel tarif sera appliqué 7.61 ou 7.35 cts/kWh ?

Le tarif appliqué sera de 7.35 cts/kWh.

2. Sur quelle base est calculée la puissance ?

La puissance est celle qui est relevée lors de la mise en service de votre chaudière.

3. Comment puis-je abaisser la puissance de ma chaudière afin de payer moins ?

Il vous suffit de prendre contact avec votre technicien en chauffage ou de demander une réduction de cette dernière lors de la mise en service de votre chaudière. Cette nouvelle puissance devra, cependant, nous être impérativement communiquée par le technicien en chauffage qui engage sa responsabilité en cas d'irrégularité constatée lors de nos contrôles. Notre service technique reste également à votre entière disposition pour tout complément d'information à ce sujet.

4. Dès qu'un compteur est posé, je dois payer la taxe de puissance et l'abonnement même si je ne consomme aucun gaz ?

Oui, dès qu'un compteur est installé, il est censé y avoir une consommation. Toutefois, il vous est possible, en tous temps, de demander un enlèvement de compteur (ce qui induira cependant des frais à la dépose et à la repose).

5. Comment expliquez-vous la différence du prix de l'énergie par rapport à vos anciens tarifs ?

La part entre la puissance et l'énergie a été mieux repartie. Auparavant, ces dernières n'apparaissaient pas séparément.

6. Est-il possible d'obtenir un rabais pour le paiement de l'ensemble des acomptes ?

Ceci n'est pas réalisable. Toutefois, pour une question de confort administratif, il vous est tout à fait possible d'opter pour un ordre de prélèvement direct tout en laissant travailler votre avoir sur votre compte bancaire ou postal. Notre service comptable se tient à votre entière disposition pour tout complément d'information sur les LSV ou DD.

7. Quelles différences, outre le prix, y a-t-il entre le tarif "chauffage et eau chaude" et le tarif "utilisation occasionnelle" ? Comment puis-je bénéficier du tarif le plus bas ?

Comme indiqué dans notre grille tarifaire, le tarif "utilisation occasionnelle" n'est applicable qu'aux locaux non habités et occupés occasionnellement comme par exemple : une église, une salle communale, les locaux d'une société sportive, etc.